L’aventure de la decouverte de soi

En 2013, une de mes quêtes principales était de me découvrir et de créer un nouveau «moi». Je voulais tout effacer et repartir à zéro, car ce que je projetais ne reflétait pas mon essence. Aujourd’hui je comprends que je ne me laissais pas être, je me réduisais tout simplement au paraître. Et cela m’empêchait de grandir.
J’avais comme conviction que ma «valeur» reposait sur mon parcours scolaire, mon titre professionnel, mon statut social, sans oublier l’opinion que les autres avaient de moi. Ma «valeur» n’émanait pas de moi, tout dépendait de ma perception du jugement extérieur.
Ce qui etait assez incohérent est que je ne jugeais pas les autres aussi sévèrement.
Cette prise de conscience a été déterminante.

Aujourd’hui…

Je suis encore à la recherche de ce je suis entièrement. Je suis également d’avis que c’est une mission sans fin. Étonnamment, pour moi, ce n’est pas une défaite mais un défi. Mon challenge de vie c’est d’aller aussi souvent que nécessaire au-devant de ce que mes peurs et  fausses croyances me dictent.

 

Bien qu’imparfaite, je suis déjà celle que je dois être et il n’y a nul besoin de vouloir me fondre dans un moule qui n’est pas le mien. Je dois certes évoluer et grandir, mais je me permets d’être ce que je suis maintenant.

Ma mission : me surpasser

Croyances spirituelles mises de côtés, j’ai pris conscience du fait que je suis la seule responsable de mon bien-être. Pour moi, mon bien-être rime avec le développement personnel. Cela me permet de me libérer de ce qui me retient prisonnière. Avec l’effort et le temps, les pensées qui m’enchaînent se détachent afin que je puisse me déployer.

Est-ce encore nécessaire de chercher à prendre un nouveau départ à tout prix ?

Bien qu’imparfaite, je suis déjà celle que je dois être et il n’y a nul besoin de vouloir me fondre dans un moule qui n’est pas le mien. Je vais certes évoluer et grandir, mais je me permets d’être fière de la femme je suis aujourd’hui.
Je m’aime et je me respecte. Je consacre du temps afin d’apprendre à me connaître :
⦁ De quelle manière puis-je améliorer ma qualité de vie ?
⦁ Quels sont mes talents ?
⦁ Comment pourrais-je valoriser mon potentiel ?
⦁ Quelles sont mes aspirations, mes rêves ?
⦁ Mes priorités?

Réalisation

Pendant les trois premières décennies de ma vie, j’ai essayé de me coller à la ligne de conduite que l’on m’avait imposée.

 Cela a contribuée à mes chagrins. À présent, je choisi ce qui est en alignement avec l’atteinte de mon bien-être. Ce choix est parfois une lutte, mais je tente de le faire en pleine conscience.
Dans mon prochain article, je vais partager avec toi la plus grosse chute de ma vie. En 2016, du haut de mes 31 ans, je me suis mise à nue, je suis tombée de haut sans savoir si j’allais me relever. Elle m’a oblige à cheminer vers un «moi» qui apprend à se prioriser et à s’aimer.

Et toi ?

Est-ce que tes décisions au quotidien son en alignement avec ce que tu désires?
Selon toi, quel est le plus gros obstacle au développement et l’acceptation de soi?

Au plaisir,
Rose

Rose Monde

Rose Monde

Je suis une femme en pleine éclosion qui aime écrire et j’accepte de partager, ici, ce que l’école de la vie me permet de saisir. Simplement Rose.