Love the skin you’re in | Interview avec Rama Diallo #OUI, je porte du XS et j’en suis fière

Rama Diallo est une jeune femme dynamique, ambitieuse et forte.

 On parle souvent des médias mais il arrive que l’on ait pas besoin de chercher si loin; il suffit de repérer les personnes négatives qui vous affectent et d’ignorer leurs commentaires néfastes. Il n’appartient qu’à vous de vous aimer comme vous êtes sans chercher à plaire à ceux qui vous critiquent. Personne ne le fera pour vous et ça, Rama l’a bien compris au fil des années.

C’est une femme exceptionnelle.

Sans plus tarder, voici l’interview avec la ravissante Rama Diallo. #LoveTheSkinYoureIn

Photo Credit : MANIKMATI PHOTOGRAPHY

Maquillage : MISS DEISY

IMG_1287

Décris toi en quelques lignes :

* profites en pour me parler d’une  histoire t’ayant marqué  *

Je m’appelle Rama Diallo. Je suis Guinéenne, j’ai 27 ans et je travaille en tant que spécialiste logistique et opérations pour une compagnie qui œuvre dans le commerce international.

Ayant grandi en Afrique, ne pas avoir de « formes et de rondeurs » a toujours été perçu par mes paires comme quelque chose d’anormal.

Ce qui m’a surtout affecté, au fil du temps, ce sont tous les commentaires péjoratifs que j’ai reçu sur mon physique.  Certains me demandaient si je mangeais bien chez moi ou si j’étais malade. Au collège, nous avions un squelette du nom d’Oscar dans la salle de biologie.  À plusieurs reprises, certains élèves m’ont comparée à Oscar.  On m’a donné tous les surnoms possibles : squelette, la femme d‘Oscar, maigrichonne, maigrelette et même souris.  Partout où j’allais, on me faisait une remarque comme si mon cas était alarmant et que j’étais la seule personne mince au monde.  D’ailleurs, on me fait toujours ces remarques. Il y a toujours ces personnes  qui vont me sortir ce « tu es jolie MAIS…tu es trop maigre » ou encore « OMG Rama,tu as encore maigri ,grossi un peu! ».

Pour la jeune fille que j’étais, ce fut insupportable.  J’ai fini par développer un profond complexe qui s’est même manifesté dans ma façon de me vêtir. Pour moi, il fallait absolument cacher mes bras pour éviter les remarques désobligeantes. Pendant longtemps, et même à quelques reprises encore aujourd’hui, il était hors de question que je porte du noir par exemple puisqu’il s’agit d’une couleur qui affine la silhouette. Il m’est arrivé plusieurs fois de me regarder dans le miroir et de pleurer parce que je me détestais et je ne comprenais pas pourquoi tout le monde était « normal » sauf moi.

Aujourd’hui,  j’ai juste pris la décision de ne plus les laisser m’affecter.

Qu’est-ce-que la beauté pour toi ?

Pour moi, être belle c’est s’accepter et se sentir bien dans sa peau.

Malheureusement,  je l’ai compris trop tard et il y a encore quelque temps, je ne me  sentais pas belle tout simplement parce-que je n’étais pas bien dans mon corps.  La société, ou plutôt la communauté dans laquelle j’ai grandi m’a toujours fait comprendre qu’une femme belle est avant tout une femme en chaire.  J’ai fini par le croire ardument, au point où un jour, étant beaucoup plus jeune, je suis allée jusqu’à  dire à ma sœur que toutes les minces devraient être exterminées parce qu’elles sont moches.  Sachant que j’étais moi-même mince, c’était là l’expression d’un profond mal-être.

Tout ça pour dire que la beauté commence par soi-même et se baser sur l’opinion des autres peut être destructif.

IMG_1267

T’est-il déjà arrivé de chercher à devenir quelqu’un d’autre ? Si oui, pourquoi ? Et jusqu’où es-tu allée ?

Évidemment!!!! Je cherchais à devenir cette femme africaine en forme et avec de belles rondeurs et à qui tout le monde dit qu’elle est belle et a bonne mine.

D’ailleurs, il m’est arrivé de prendre des médicaments qui font grossir : protéines, vitamines, etc.  Il m’est même arrivé de payer des coachs pour des exercices censés augmenter la masse musculaire, mais je n’ai jamais pu prendre ne serait-ce qu’un kilo de plus.  J’ai fini par comprendre que ça n’allait jamais arriver.  J’étais destinée à rester mince.

Comment as-tu appris à être bien dans ta peau ?

J’ai fini par accepter que rien ne me ferait grossir comme je le souhaitais à l’époque et que mon physique est tel qu’il est.  J’ai fini par me dire et par comprendre que tant que je suis en santé, c’est l’essentiel.  Sortir de ma zone de confort m’a aussi beaucoup aidé;  en voyageant, j’ai réalisé que c’est généralement chez nous en Afrique que la minceur est mal vue.

J’ai eu mon déclic lorsque je suis allée en Californie et qu’on m’arrêtait en pleine rue pour me complimenter et me dire que je suis belle.  C’est à partir de ce moment précis que j’ai compris que je ne suis pas du tout anormale; c’est la société et la communauté dans laquelle je vis qui m’avait poussé à développer ce complexe.

Je ne remercierai jamais assez mes proches (elles se reconnaitront), qui ont compris mon problème et qui m’ont aidé à le surmonter en m’encourageant à sortir de ma zone de confort, en me poussant à m’accepter telle que je suis et en me conseillant d’ignorer ceux qui me feraient des commentaires déplacés.

IMG_1263

Depuis que tu as décidé de t’accepter telle que tu es, dirais-tu que tu oses entreprendre plus de choses dans ta vie ?

OHH QUE OUI!!!!! Je me rends compte que ce complexe me bloquait beaucoup. Maintenant que j’ai appris à m’accepter, je vois la vie de manière plus positive, j`ai plus confiance en moi et j’ose faire des choses que je n’aurais jamais fait auparavant, ce photoshoot pour Jigeen en est le parfait exemple.

Quelle réalisation te rend le plus fière de toi ?

Je suis fière  de pouvoir m’ouvrir aujourd’hui et de parler de ce que je traverse depuis que je suis toute petite. Pendant longtemps, je n’ai jamais osé exposer si ouvertement ce que j’ai longtemps ressenti par rapport à mon physique.  Cette exercice est libérateur et j’espère qu’il pourra en inspirer d’autres, qui se reconnaitront dans mon combat, qu’il soit le même ou pas.

Qu’est-ce que tu aimes le plus en toi aujourd’hui ?

La jeune femme que je suis devenue : celle qui s’accepte et qui n’écoute plus ce que les gens ont à dire sur son physique.  OUI, je porte du XS et j’en suis fière! lol

Quels conseils aimerais-tu donner à toute jeune fille ou femme éprouvant de la difficulté à s’accepter  entièrement ?

N’écoutes pas les gens, car l’être humain est un éternel insatisfait.  Ne laisses jamais une tierce personne te déstabiliser.  Sois fière de ce que tu es et profites de la vie !

IMG_1323_Fotor_Collage

Merci Rama !!

Fama

Fama

Founder and Editor in Chief

I'm a thirty something years-old woman trying to inspire other women and get inspired myself.