Natural hair I Interview avec Nel, fondatrice du blog Racines Crépues

Lors du MIB awards 2014, son blog figurait dans le Top 10 des meilleurs blogs Canadien Beauté. En Mars 2015, elle paraissait dans le magazine Châtelaine Québec et aujourdhui , j’ai le plaisir de partager avec vous l’interview que m’a accordé Nel, fondatrice du blog RACINES CRÉPUES.

Pour vous en dire un peu plus, je l’ai rencontré au mois de Juin dernier  au Natural Hair Congress Canada. Nous étions toutes les deux dans la suite réservée aux medias afin d’échanger avec les conférencières et nous avons rapidement eu de l’intérêt pour nos blogs respectifs.

Sans plus tarder, je vous laisse découvrir l’interview !

Photo Credit : NESS PHOTOGRAPHY

Maquillage : DEISY

2015-09-20Jigeen-1-33

# Présentes toi en quelques lignes :

Je suis Esther, Nel dans le monde virtuel, et je suis une jeune Montréalaise originaire d’Haïti. J’adore la culture et l’art sous toutes ses formes, et j’aime exprimer ma créativité par l’écriture.

# Quelle est ta définition de la beauté ?

Un proverbe dit “La beauté est dans l’oeil de celui qui regarde”. C’est tellement vrai! Pour moi la beauté est quelque chose de simple et de naturel et ça repose beaucoup sur la confiance en soi. Donc quand je regarde une personne que je trouve belle, ça tient moins à son apparence physique qu’à son attitude: une attitude confiante, souriante, positive.

# Selon toi, quelle est la particularité de ton blog et quel est ton objectif ?

Mon blogue s’adresse à toute personne qui désire apprendre à connaître et prendre soin des cheveux crépus de façon pratique et simple. Mon objectif, c’est de faire savoir à toute personne qui pense que les cheveux crépus sont compliqués qu’il n’en est rien! Il suffit simplement de savoir comment en prendre soin. J’aime aussi détruire des mythes par exemple, quand les gens pensent que les cheveux crépus ne poussent pas ou qu’ils sont trop coriaces : je leur montre mes cheveux et ce que je parviens à en faire !

# En mars 2015, tu paraissais dans le magazine Châtelaine Québec dans le cadre d’un échange sur la beauté dans diverses cultures au Québec. Qu’aimerais-tu partager avec nous sur cette expérience ?

C’était une expérience vraiment instructive pour moi. Je n’avais aucune idée à quel point c’est du travail de faire une séance photo (aujourd’hui je compatis avec les mannequins et toutes les équipes qui travaillent à faire ça). En rencontrant les autres femmes qui ont fait partie de l’article, je me suis aperçu que les meilleures astuces beauté de ces femmes reposent sur le naturel. Dans toutes les cultures, on associe d’abord la beauté à la nature. Aussi, j’ai réalisé à quel point certaines “ethnies” sont comme des mystères pour les autres. J’ai pu expliquer que oui, les cheveux crépus sont différents des cheveux raides, mais il n’y a rien de mystérieux derrière nos rituels et routine beauté. Ils sont juste adaptés à nos particularités.

# Que penses-tu de la représentation de la beauté noire et métisse dans les médias au Québec ?

Elle est pratiquement inexistante, et lorsqu’on la voit dans les médias de masse, c’est presque toujours pour des “spéciaux beauté ethnique” ou pour des rôles stéréotypés. À la télé québécoise, très peu d’acteurs de communautés ethniques ou culturelles récoltent des rôles non stéréotypés et on n’a pas vraiment de casting “color blind”. Par contre, dans le Canada Anglophone c’est beaucoup plus diversifié. Souvent on nous reproche de trop se plaindre qu’on est pas assez représentés. Et lorsqu’on prend des initiatives pour se représenter nous-mêmes en créant nos médias alternatifs, on nous reproche de nous ghettoïser. Mais de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer le manque de représentation au Québec. J’espère qu’à l’avenir, plus de talents des communautés ethniques, peu importe leur origine, pourront être représentés dans les médias.

2015-09-20Jigeen-1-37

# Parmi les différents sujets que tu traites sur ton blog, lesquels suscitent le plus l’intérêt de tes lectrices ?

Ce que les filles cherchent le plus, ce sont d’abord des adresses. Elles veulent savoir où acheter leurs produits et où se faire coiffer. Ensuite, les coiffures, un des sujets les plus populaires sur mon blog porte sur  les “crochet braids”. Les filles adorent ça!

Aussi, les articles qui apportent des conseils sur le traitement des cheveux, par exemple pourquoi les cheveux ne poussent plus ? quelle routine capillaire adopter ? etc.. Ces articles intéressent beaucoup mes lectrices.

# À quel moment as-tu décidé de ne plus défriser tes cheveux ? Qu’est-ce qui t’as  motivé à prendre cette décision ?

J’ai arrêté à l’âge de 20 ans. Mes cheveux  se cassaient et étaient devenu très fragiles. J’en avais marre de cette dépendance au défrisage. J’ai aussi découvert, grâce à Internet que c’était possible et beau d’avoir des cheveux crépus au naturel à l’âge adulte. Je dois souligner qu’avant Internet, je n’avais jamais vu de femme noire dans mon entourage sans défrisant, perruque ou tissage.

# Quels ont été les éléments les plus durs à gérer lors de ton retour aux cheveux naturels ? Comment les as-tu gérés ?

Le plus dur a été le regard de certaines femmes dans ma famille. Disons qu’elles étaient les dernières à m’encourager. Étant donné que je suis un peu une tête de mule, il fallait bien plus que cela pour me dissuader. Je les laissais parler car après tout, il s’agit de MES cheveux.

 Au niveau pratique, c’était beaucoup d’essais et erreurs. Il y a 6 ans, il n’y avait pas beaucoup de produits pour cheveux naturels à Montréal, donc trouver les bons produits était tout un défi. Mais ce n’était pas un problème pour moi car je me suis beaucoup amusée à essayer des choses et à en parler, mon blog en est la preuve. Par contre  aujourd’hui, le marché Montréalais est rempli de ces produits!

# Le choix de laisser tes cheveux au naturel a-t-il une signification particulière pour toi ?

Pour moi c’est un peu l’entrée à l’âge adulte, c’est une des premières décisions que j’ai prise contre vents et marées. J’ai appris à connaître et aimer mes cheveux, et je suis fière du travail qu’ils m’ont permis d’accomplir sur mon estime de soi.

J’ai découvert que je pouvais avoir une influence positive sur d’autres femmes , surtout auprès des jeunes et c’est une immense responsabilité… tout ça grace  à  mes cheveux!

# Quelle est ta routine capillaire ?

Je suis une grande fainéante et j’aime la simplicité! Pour mes dreadlocks, je fais un shampoing et retwist des racines aux 3-4 semaines (entre-temps je fais des shampoings secs). J’hydrate au besoin avec un revitalisant sans rinçage.

Pour les cheveux afro, je faisais un shampoing par semaine, suivi d’un démêlage et d’une coiffure protectrice pour la semaine. Je faisais aussi des masques ou soins hydratants au mois ou juste au besoin.

******* Nel a récemment fait un Big Chop et vous pouvez suivre son aventure capillaire sur les réseaux sociaux en cliquant sur : Blog – Racines Crépues ——- TwitterFacebookInstagram  *******

2015-09-20Jigeen-1-35

# Quelques astuces et produits à suggérer aux « naturalistas »  qui nous lisent ?

Soyez patientes avec vos cheveux. Si vous voulez de la longueur, misez vos efforts sur vos pointes: protégez-les avec des coiffures protectrices, faites les couper un peu chaque saison et quand vous faites des soins, commencez d’abord par vos pointes. Et surtout, n’oubliez pas qu’une hydratation appropriée est la clé!

# Ton TOP 3 d’adresses à connaître à Montréal ?

Pour les produits: Ricom (Plaza St-Hubert), Nijala.com et lovethyhns.ca (en ligne, livrent partout au Canada)

Pour la coiffure: Nana et les Girls (Plateau), InHairitance (centre-sud), Anta Coiffure (Est)

# Que penses-tu de la blogosphère montréalaise dédiée aux cheveux naturels ? 

Il y quelques années, j’étais une des seules à Montréal à écrire sur le sujet et à faire des vidéos. Je me sentais un peu seule dans mon coin!

Aujourd’hui, la blogosphère s’active de plus en plus et le réseau s’organise. On a Vanessa de Couronne Noire, qui prend beaucoup de choses en main au niveau événementiel. Et aussi  quelques filles qui viennent d’Europe et qui importent leurs blogs/vlogs au Québec en quelque sorte, comme Jessica de AfroBeautiful et  Milca de LesCurls.

# Quels conseils donnerais-tu  à celles qui veulent se lancer dans le monde des blogs ?

Avoir un blogue, surtout un blogue dédié à un lectorat féminin, c’est d’abord avoir une passion. Si vous n’êtes pas très passionnée par votre sujet mais que vous le faites juste pour l’attention ou en pensant vous faire de l’argent, ça se ressentira et vos n’attirerez pas beaucoup de lecteurs.

Soignez votre présentation, votre écriture et sachez vous démarquer avec une petite touche perso! Parlez de votre blogue pour le faire connaître, mais n’inondez pas les pages des autres avec des pourriels, c’est vraiment irritant. Et la clé pour avoir un blogue qui a du succès, c’est d’être constant. Si vous le laissez à l’abandon pour 6 mois, vos lecteurs vous oublieront.

Merci Nel !

2015-09-20Jigeen-1-32

Fama

Fama

Founder and Editor in Chief

I'm a thirty something years-old woman trying to inspire other women and get inspired myself.