Afrikawaly en toute transparence avec Magali et Fabiola

IMG_9702
FABIOLA – Responsale du comité Marketing pour AFRIKAWALY

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez choisi de faire du bénévolat au sein d’Afrikawaly ?

Fabiola : C’est un mélange de circonstances car lorsque j’ai entendu parler d’Afrikawaly, j’étais dans une période de ma vie où je recherchais vraiment quelque chose dans quoi m’investir en dehors de mes études. J’avais besoin d’une activité correspondant à la jeune fille que j’étais tout en me rapprochant de la femme que j’aspirais à devenir. De plus, le projet Espoir Kivu d’Afrikawaly est venu me chercher au plus profond de moi car je suis très sensible à la situation des femmes victimes de violences sexuelles. Aujourd’hui, ça fait trois ans que j’ai rejoint l’équipe d’Afrikawaly et je suis extrêmement fière de contribuer à la réalisation des projets concernés.

Magali : Afrikawaly commençait le projet Espoir Kivu qui consistait à venir en aide à des femmes du Kivu (Nord et Sud) victimes de viols. Le projet Espoir Kivu avait pour but de soutenir ces femmes en leur permettant de suivre une formation comme outil de réinsertion dans leur communauté. Étant originaire de la République Démocratique du Congo, cette cause m’a particulièrement touché. Je voulais donner de mon temps à une ONG et lorsque Maimouna (ex-présidente de l’association Afrikawaly) m’a présenté ce projet, je n’ai pas hésité une seconde !

MAGALI
MAGALI – Co-responsable du comité évènements pour AFRIKAWALY

Depuis que vous avez rejoint Afrikawaly, quels ont été les moments forts ou vous vous êtes senti le plus fières de votre contribution ?

Magali : Un des moments où j’ai été le plus fière est lorsqu’une subvention de la Ville de Montréal nous a été accordée pour la réalisation du Cabaret 2014. J’ai rédigé une bonne partie de cette demande de subvention donc j’ai vraiment pu ressentir l’impact de ma contribution. Chaque personne liée à l’association joue un rôle important qui permet de se rapprocher de nos objectifs. Des bénévoles qui se donnent à fond pour le bon fonctionnement de l’association aux personnes qui nous soutiennent en assistant aux activités nous permettant de récolter des fonds; chaque action compte.

Aussi, le 29 Juillet 2014 lorsque nous avons remis au Directeur de la Fondation Panzi USA le chèque des fonds récoltés pour l’Espoir Kivu, soit 15000$. C’était un moment fort dans l’échéancier d’Afrikawaly et j’en suis fière.

Fabiola : Sans hésiter, je dirai le Cabaret Ö milles couleurs, dont l’organisation requiert énormément  de temps et d’énergie. Il n’est pas toujours evident de trouver l’équilibre entre le travail, les études et la vie sociale. C’est pourquoi, il m’arrive parfois de vouloir lâcher prise mais c’est le reflet du sentiment de fierté que je ressens à chaque fin de spectacle qui me redonne de l’énergie. La vision de toute l’équipe réunie , main dans la main, sourire aux lèvres. Ce moment  vaut tout l’or du monde !

Voici une vidéo du Cabaret 2014 :

 En parlant du Cabaret,  vous êtes en plein préparatifs de la cinquième édition sous le nom d’Afrikawaly en blanc. Pouvez-vous  nous en dire plus ?

Le cabaret de cette année sera une ode à la paix. On veut faire vivre aux spectateurs une expérience unique. Durant ce spectacle, nous serons tous unis par le biais de l’art, nous prouverons que vivre ensemble, en paix, avec toutes nos différences est chose possible.

Pouvez-vous décrire en 3 mots la culture au sein de l’association Afrikawaly ?

Entraide, développement, famille.

À gauche : Magali - À droite Fabiola Toutes les deux sont bénévoles pour l'association Afrikawaly : http://www.afrikawaly.com/ Maquillage : Fama pour Jigeen
À gauche : Magali – À droite Fabiola – Bénévoles pour Afrikawaly : http://www.afrikawaly.com/
Maquillage : Fama pour Jigeen

Quelles sont les étapes à venir pour la réalisation du projet Educ’Action étant donné que le projet Espoir Kivu a été accompli avec succès ?

Nous sommes actuellement dans la phase de « mise à jour » du projet Éduc’Action. La crise qu’a traversé  le Mali depuis 2012 a eu un impact plus important que prévu sur la mise en œuvre du projet. Plusieurs éléments fondamentaux du projet ont dû être révisé afin de s’adapter à un nouveau contexte politique et économique.
Les prochaines étapes du projet Éduc’Action ont pour but de réviser et finaliser la structure du projet, notamment :

– faire valider les accords déjà négociés avec les anciennes structures
gouvernementales

– rechercher activement de nouveaux partenaires locaux

– adapter le choix et la strusture des formations techniques en tenant compte du contexte économique actuel

 – réviser le budget du projet en intégrant l’augmentation des coûts de la construction du centre éducatif
– réviser l’échéancier

– continuer la levée de fonds au Canada sachant qu’il nous manque 40000$ pour être en mesure de réaliser construction du centre éducatif

IMG_9688

Quels sont les points faibles et points forts de l’association Afrikawaly d’après vous ?

LE point fort d’Afrikawaly est son équipe. Elle est composée d’une quinzaine de bénévoles réunis autour de la mission de l’organisation. L’équipe Afrikawaly est très engagée et consacre beaucoup de temps à l’organisation nécessaire à l’atteinte des objectifs.

La diversité, ainsi que la complémentarité des compétences de ses membres sont une grande source de richesse et de créativité pour AfrikaWaly.

Par contre, le principal point faible d’Afrikawaly est : la communication autour de l’avancement de ses projets en Afrique. À ce jour, nous avons complété avec succès le projet Espoir Kivu et envoyé une quinzaine d’ordinateurs à Nouakchott (Mauritanie).Nous poursuivons actuellement le projet Éduc’Action. Conscients de notre lacune et de la mauvaise interpretation qui pourrait en découler nous avons désormais fait de la diffusion d’information l’une de nos priorités. Afrikawaly se veut transparent.

Un autre point faible est que malgré l’engagement des bénévoles, le fait qu’ils soient tous étudiants ou travailleurs à temps plein entraîne un ralentissement dans la mise en oeuvre des projets d’Afrikawaly.

IMG_9742

En me basant sur le faible taux de roulement au niveau de l’équipe Afrikawaly, pourrions-nous dire que « Once you go Afrikawaly, you never go back » ?

Magali : Oh oui. Afrikawaly c’est une famille. On a finit par toutes devenir amies, on se voit tellement souvent et on vit tellement de moments ensemble que ça crée des liens forts et nous avons de très bons souvenirs. Il arrive qu’on se tape sur les nerfs , mais on a toutes à cœur l’avancement de l’association donc on trouve toujours des solutions. Je pense que la bonne humeur et la bonne ambiance se sent de l’extérieur, ça doit être une des raisons pour lesquelles l’équipe grandit avec de nouveaux bénévoles. Je vais ajouter que même les anciens bénévoles gardent Afrikawaly dans leur cœur, le lien est toujours là !

Fabiola : Appartenir à Afrikawaly, c’est réellement appartenir à une famille, ça va au-delà d’être bénévoles ou de s’être retrouvées pour des causes qui nous représentent. En joignant Afrikawaly, j’ai rencontré des personnes sur qui je peux compter, des personnes prête à m’aider dans mes choix de vie et qui m’inspirent à me battre pour ce qui m’est cher tout en faisant toujours de mon mieux.

Afrikawaly,Unis pour l'afrique http://www.afrikawaly.com/
Afrikawaly,Unis pour l’Afrique
http://www.afrikawaly.com/
Fama

Fama

Founder and Editor in Chief

I'm a thirty something years-old woman trying to inspire other women and get inspired myself.